Cabane des villes ou hutte des champs

Dans les villes, c’est peut-être plus facile de construire une cabane : on a toute sorte de déchets ou pour le moins d’objets et de matériaux abandonnés, qui peuvent permettre de réaliser sa construction. Qu’on soit tout seul ou à plusieurs, c’est un vrai bonheur de fabriquer son propre abri, dans lequel on pourra vivre et dormir tranquille, et surtout quand ça ne coûte rien.


Tree Hut de Tadashi Kawamata
Tree Hut est une installation à la Foire de Bâle en Suisse, 2007 « Art Basel 2007 » de l’artiste d’origine japonaise Tadashi Kawamata. ©Torben Zenth

Qu’on soit devenu adulte, ou encore un enfant, il n’y a pas d’âge limite pour imaginer et construire sa cabane. Certaines ou certains ont peut-être connu Krempoli dans les années 1970, une chouette série avec des gamins dans un terrain vague qui construisaient une cabane avec des planches qu’ils récupéraient… Pour moi qui avait leur âge à l’époque, c’était vraiment le bonheur.

Cependant, j’habitais alors à la campagne dans une ferme isolée. Et là : pas de palette ni de planches de coffrage à récupérer. Pour fabriquer une cabane à la campagne, c’est, à mon humble avis, plus compliqué pour trouver les matériaux facile à utiliser. Pour parler des constructions d’enfant que j’imaginais, je dirais plutôt hutte que cabane.
Je pouvais utiliser du bois brut, des branches que je coupais, des bâtons, de la ficelle de bottes de foin, de l’herbe sèche, des pierres aussi grosses que je pouvais porter, de la terre…

Déjà à cette époque, j’avais une vision assez personnelle de la vie dans le monde rural qui était le mien, par rapport à la vie urbaine que je découvrais dans le poste de télé en noir et blanc, dans les visiteurs du mercredi, ou d’autres émissions… Mais pour moi, si la ville fournissait à la fois les matériaux et les amis (difficile d’avoir des amis dans une ferme isolée), c’était avant tout un endroit pollué, où les gens vivaient je ne sais comment dans des appartements, avec des voisins qui les empêchaient de jouer (c’était le cauchemar ultime, pour moi, d’habiter dans un appartement).
Ma vision des choses a un peu changé maintenant, après un demi siècle, mais j’aime toujours autant la vie à la campagne, d’autant plus que j’habite en ville…

À lire aussi : cet article sur l’art de vivre à la campagne.

Publicités
Publié dans Huttes & Co | Laisser un commentaire

Une cabane brute

Dans le buisson frais et sombre, j’ai apporté mes planches et mes outils, mes clous, une perceuse et une scie.
Je n’avais pas de plan, je suis parti comme ça, au gré de mon humeur, dans le petit soleil du matin.
Un vent taquin chatouillait mes narines, et m’apportait les bonnes odeurs de la campagne alentours,
la compagnie des arbres, le ruisseau vif entre les herbes.
Je suis parti comme ça et j’ai fabriqué ma cabane, brute et sans confort, mais c’est un lieu tellement idéal !

cabane sombre sous les branchages

Dans la fourche d’un arbre, sur quelques fragiles madriers, j’ai construit cette cabane de planches brutes.
Et c’est là que je trouve le bonheur, brut et naturel, dans le buisson et son abri sombre et frais.

Voir aussi ce blog : Cabane en état de construction

Publié dans Huttes & Co | Laisser un commentaire

Faire construire… en bois !

Une maison en bois, c’est facile à construire, surtout dans un lieu où les ressources forestières sont abondantes.
Dans le monde, la plupart des habitations sont ou ont été construites en bois.
Il existe de nombreuses techniques pour un bâtiment en bois.
La bonne vieille cabane en madriers, la cabane du trappeur. Au Canada on appelle cela une cabane en bois fusté.
Si les rondins sont travaillés et retaillés en rectangles, on appelle cela une maison en madriers, souvent un chalet dans nos montagnes est construit avec cette technique.
On a aussi même dans notre vieille Europe, parmi les plus anciennes constructions qui existent, les fameuses maisons à collombage : ce sont bien des maisons principalement construites en bois. Leur longévité n’a rien à envier à celle des constructions de pierre de taille : souvent les châteaux forts sont de vieux tas de pierre aujourd’hui, alors que les centre ville de Dijon, Bourges, en Normadie, dans les villes d’Alsace ou en Allemagne… sont beaucoup plus anciennes, n’ont pas été conçues pour résister aux assauts des guerres terribles du passé, mais sont encore debout et en parfait état !
En Amérique on va trouver des maisons à ossature bois. Celles-ci ne verront peut-être pas toutes les siècles futurs, mais elles sont souvent d’une beauté extraordinaire, avec des volumes d’une harmonie parfaite…

Découvrez une sélection de constructeurs de maisons en bois en France.

maison en bois abandonnée

Ci-dessus : image d’une maison en bois abandonnée dans un pays de l’Est de l’Europe. Cliché Frédéric Mary. Reproduction interdite.

Publié dans Huttes & Co | Laisser un commentaire

Comment construire sa cabane

fabriquer sa cabaneVoici un article sur le site Luxe Campagne, le portail du monde rural et de l’art de vivre, qui vous explique clairement comment construire une cabane. Avec les bonnes astuces, les règles de sécurité aussi qui sont importantes lorsque l’on veut la placer en hauteur dans les branches d’un arbre. Ces conseils sont basés sur l’expérience des auteurs qui ont eux-même fabriqué une cabane perchée pour leurs enfants et pour eux même. Alors visitez vite ce site ! Vous y découvrirez aussi d’autres activités de plein air ou des idées déco pour la maison et le jardin.

Publié dans Huttes & Co | Laisser un commentaire

Construire soi-même un grand tipi

vue d'un tipi en construction

Mais construire un tipi est presque à la portée de n’importe qui. Bon bien sûr, il faut un peu de terrain, plat de préférence, et quelques outils. Trouver des perches de 6 ou 4 mètres, et surtout une belle toile… Sachez que personne n’a jusqu’à lors inventé une meilleure manière de faire une tente.

Publié dans Huttes & Co | Tagué , , | Laisser un commentaire

La hutte bucolique du berger

Le petit pâtre a construit une cabane pour se mettre à l’abri des soudains écarts de température, dans ses montagnes isolées et imprévisible. C’est ce qu’on appelle une cabane bucolique !

Savez vous ce qu’est un églogue ?

C’est justement un poème qui met en scène la vie pastorale.

 

Publié dans Huttes & Co | Laisser un commentaire

Les rudeurs de l’hiver

En hiver, il fait froid, il neige, le vent souffle en grandes rafales sur les champs. Terrible temps pour les oiseaux, les insectes et tous les animaux de nos régions tempérées.

la cabane dans les arbres en hiver

L’hiver a été dur aussi avec ma cabane dans le frêne. Bien sûr elle n’était pas finie, mais la croissances des branches et les vents l’ont quelque peu disloquée…

Enfin tout cela n’est pas très grave : on rafistolera tout ça au printemps.

C’est amusant de voir la force de la nature ainsi imprimée dans une simple cabane dans les arbres. Les grosses vis sont cassées, le gros poteau d’acacias est broyé dans le creux des branches avec les années…

Publié dans Huttes & Co | Laisser un commentaire